Des Maliennes posant les armes à la main ont été présentées sur Internet comme des Nigérianes qui ont repoussé une attaque de Boko Haram. Autopsie d’un hoax qui a trompé bon nombre d’internautes sur les réseaux sociaux.

Fin janvier 2015, une photo montrant un groupe de femmes tenant des fusils d’assaut commence à circuler sur les réseaux sociaux. Elle sont présentées comme des volontaires qui auraient repoussé une attaque du groupe islamiste Boko Haram au Nigéria. De nombreux messages les érigent en héroïnes et renvoient vers le site Countercurrentnews.com, qui a utilisé la photo en 2014 pour illustrer un article intitulé « Une nouvelle attaque de Boko Haram repoussée par des femmes armées » (la photo a depuis été retirée du site).

Mais en y regardant de plus près, on remarquera notamment que l’une des femmes située en haut à gauche sur le cliché porte le maillot de l’équipe nationale du Mali. C’est ce qui a mis la puce à l’oreille de Julian Rademeyer, du site Africa Check, un projet financé par la fondation AFP.

Pour retrouver la source de publication, ce journaliste explique qu’une simple recherche inversée sur Google Images n’a pas été suffisante. En effet, le moteur de recherche a associé cette photo aux mot-clef « Boko Haram » en raison du grand nombre de publications qui ont récemment fait ce rapprochement.

Il lui a donc fallu remplacer ce terme par « Mali » pour inhumer cet article mis en ligne en 2012 sur le site du quotidien britannique The Times, où la fameuse photo a été publiée pour la première fois. Prise par le photographe Jack Hill, il venait illustrer un article du journaliste Jerome Starkey sur des femmes qui avait décidé de prendre les armes contre les rebelles touaregs dans le nord du Mali.

There are no comments.

Leave a Reply