Petit pays au coeur du Caucase, l’Arménie s’est retrouvée au centre de l’attention, le 24 avril 2015, à l’occasion des cérémonies du centenaire du génocide arménien. Tour d’horizon de ces commémorations en dix clichés.

De 1915 à 1923, l’Empire Ottoman, situé sur les frontières de l’actuelle Turquie, a organisé le massacre méthodique d’un million et demi d’Arméniens. Cent ans après, la question de la qualification de ces massacres en génocide reste sensible – seul une vingtaine d’Etats dans le monde l’ont reconnu comme tel. Partout où les 11 millions de personnes constituant l’importante diaspora arménienne sont présents, les membres de la communauté et les partisans d’une plus large reconnaissance du génocide ont profité de ce centenaire pour se mobiliser et honorer la mémoire des disparus.

Citizenside/Claude Truong-Ngoc

Citizenside/Claude Truong-Ngoc

FRANCE, Strasbourg. En Alsace, comme dans de nombreuses villes de France, la communauté arménienne, la cinquième plus importante au monde avec près de 500 000 descendants d’Arméniens, a donné de la voix. L’Assemblée nationale française a reconnu officiellement le génocide en 2001.

Citizenside/Pan photo

Citizenside/Pan photo

ARMENIE, Erevan. Un forum mondial contre le génocide arménien s’est tenu en marge des célébrations du centenaire. Lors du rassemblement, les 50 pays représentés ont discuté d’une législation internationale de prévention des crimes contre l’humanité.

Citizenside/Michael Burnham

Citizenside/Michael Burnham

ETATS-UNIS, Los Angeles. Plus de 100 000 personnes ont défilé dans les rues de la ville californienne. Terre d’accueil, les Etats-Unis abritent plus d’un million de citoyens américains d’origine arménienne. Symbole de cette immigration massive au début du XXe siècle, le groupe californien d’origine arménienne System of a Down s’est produit en concert à Erevan, la veille des célébrations.

Citizenside/Maria Pirsch

Citizenside/Maria Pirsch

ARGENTINE, Buenos Aires. Comme dans de nombreux pays, les Arméniens d’Argentine – ils sont plus de 110 000 à vivre dans le pays d’Amérique du Sud – ont profité des célébrations pour dénoncer les nombreux Etats qui refusent toujours de reconnaître le génocide.

Citizenside/Jonathan Raa

Citizenside/Jonathan Raa

BELGIQUE, Bruxelles. Descendue dans les rues de la capitale belge, la petite communauté arménienne du pays a demandé que des résolutions fortes soient prises pour une plus grande reconnaissance des massacres de 1915.

Citizenside/Nikolay Vinokurov

Citizenside/Nikolay Vinokurov

RUSSIE, Moscou. Plus importante communauté du monde, avec près de 2 300 0000 membres de la diaspora, les Arméniens de Russie sont descendus en nombre, bâillon sur la bouche, dans les rues de Moscou pour commémorer le centenaire du génocide. La Douma russe a été une des premières instances à reconnaître le génocide en 1995.

Citizenside/See Li

Citizenside/See Li

ROYAUME-UNI, Londres. A peine plus de 20 000 Arméniens résident sur le sol grand-breton, ce qui n’a pas empêché les partisans de la reconnaissance de descendre dans la rue. Au même titre qu’Israël, le Royaume-Uni refuse toujours de considérer le massacre des Arméniens par l’Empire Ottoman comme un génocide.

Citizenside/Hasret Cem Tekkeşinoğlu

Citizenside/Hasret Cem Tekkeşinoğlu

TURQUIE, Istanbul. Dans la capitale de l’ancien Empire Ottoman, où le sujet n’est pas loin d’être tabou, les descendants de victimes des massacres ont défilé, arborant des portraits de leurs ancêtres.

Citizenside/Georges Robert

Citizenside/Georges Robert

FRANCE, Marseille. La mobilisation a été très suivie dans les rues marseillaises où vivent près de 80 000 descendants d’Arméniens. Arrivés par le port de la cité phocéenne au début du XXe siècle, ils sont nombreux à s’être installés dans les Bouches-du-Rhône, formant aujourd’hui la plus importante communauté arménienne de France.

Citizenside/Pan photo

Citizenside/Pan photo

ARMENIE, Erevan. Le petit pays du caucase, qui compte 3,5 millions d’habitants, a vécu une période d’union nationale lors des célébrations du centenaire du génocide.

Pour aller plus loin :
Notre dossier en images sur les commémorations du génocide arménien

There are no comments.

Leave a Reply