Des photos du tir d’essai d’un nouveau missile effectué en présence de Kim Jong-un auraient été retouchées par l’organe de la propagande nord-coréenne, d’après des experts militaires et des officiels américains.

Le dirigeant nord-coréen supervise le tir d’essai d’un nouveau missile sous-marin en pleine mer, le 8 mai 2015 / Photo KNCA

Par la voix de son agence de presse officielle KNCA, la Corée du Nord a annoncé, le 9 mai dernier, avoir testé un nouveau missile balistique sous-marin présenté comme “une arme stratégique de niveau mondial”. La dépêche est accompagnée d’une série de photos montrant le dirigeant Kim Jong-un superviser ce tir d’essai qui aurait été effectué en pleine mer depuis un sous-marin. Une opération qui inquiète la communauté internationale alors que Pyongyang a récemment menacé d’ouvrir le feu sur les navires militaires sud-coréens accusés de violer son espace maritime.

Mais plusieurs experts militaires doutent de l’authenticité de ces images. Interrogés par Reuters, Markus Schiller et Robert Schmucker, de la société allemande Schmucker Technologie, affirment que les photos ont été “fortement” retouchées. En effet, d’après eux, le reflet du missile dans l’eau ne colle avec la position de l’engin lui-même sur le cliché ci-dessus. Ils notent par ailleurs la présence d’une traînée de fumée blanche sur certaines photos diffusées à la télévision officielle, mais pas sur d’autres. Ils en concluent donc qu’il s’agit vraisemblablement de deux missiles distincts dotés de systèmes de propulsion différents.

De son côté, Joseph Bermudez, un expert américain spécialiste des questions militaires nord-coréennes, estime que le tir d’essai n’a sans doute pas été effectué depuis un sous-marin, comme le prétend le régime de Pyongyang. Sur le blog 38north.org, cet analyste s’appuie sur des images satellite de la base navale nord-coréenne de Sinpo, où est basé le navire submersible aperçu sur les photos de la KNCA. Selon ses observations, si la Corée du Nord a bien testé un missile mer-sol aux alentours du 9 mai, il est plus probable qu’il ait été effectué d’une barge submergée également présente sur la base de Sinpo, ce qui serait plus cohérent avec les capacités militaires supposées de la Corée du Nord.

Une opinion partagée par le chef d’état-major adjoint américain, l’amiral James Winnefeld, qui s’est exprimé à ce sujet le 19 mai lors d’une réunion avec un think tank à Washington. Cité par l’agence AP, il a déclaré que Pyongyang était loin d’avoir la capacité de lancer des missiles balistiques depuis un sous-marin. Selon lui, la Corée du Nord “n’est pas allée aussi loin que leurs graphistes vidéo et leurs propagandistes voudraient nous le faire croire”. Néanmoins, comme l’indique l’expert en armements Jeffrey Lewis sur son blog, le programme de développement d’un missile sous-marin du régime de Kim Jong-un est bien réel et ce tir d’essai en est une étape importante même si sa portée a été exagérée par la propagande nord-coréenne.

Kim Jong-Un pose avec, au second plan, le sous-marin à partir duquel aurait été effectué le tir d’essai / Photo KNCA

There are no comments.

Leave a Reply