Les Etats de l’Union européenne sont divisés sur la gestion de la crise des migrants. Plusieurs pays membres de l’espace Schengen ont ainsi avoué leur échec en rétablissant les contrôles d’identités aux frontières. Après l’Allemagne, la Slovaquie et la République tchèque, c’est au tour de l’Autriche d’y succomber. De son côté, la Hongrie a décidé de fermer son principal point de passage vers la Serbie, afin de faire face à l’afflux de réfugiés. De plus en plus de barrières se dressent ainsi sur la route des migrants, en quête de l’Eldorado européen. 

There are no comments.

Leave a Reply